Infographie

Faites en sorte que votre entreprise soit unique!
Chaque concept est unique et exclusif. Soyez crédible face à la concurrence, progressez dans votre business et attirez une nouvelle clientèle avec un graphiste, qui crée et développe l'image de votre marque.
Lire +

Maintenance & Réseau

" Le respect du client est notre Valeur sure"
Notre expertise en Maintenance et Reseau Informatique nous permet de mettre en œuvre des solutions adaptées au bon fonctionnement de vos: réseaux, ordinateurs, périphériques, logiciels, etc.
Lire +

Formation

Notre Objectif c'est le partage du savoir
Nos formations résultent d’une Etude très approfondie tant sur sa qualité pratique que sur sa richesse théorique, répondant parfaitement aux normes de la formation professionnelle et aux exigences actuelles.
VOIR PLAN DE COURS
Un
Projet

Voeux 2014: du Manager de m6informatique

m6informatique Projets

Malick FAYEBonjour mes chers compatriotes et amis de la toile.
A l'orée de cette nouvelle année 2014, m6informatique vous souhaite ses meilleurs veux. Nous voici sur le point de départ d'un nouveau élan de travail pour une année nouvelle. 2013 était une belle année, pleine de d'observation, de réflexion et d’étude pour bien entreprendre et conduire notre idéologie d'être l'avenir de l'informatique et des TIC au Sénégal.

M6informatique, toujours fidèle à sa cause qui est de Promouvoir les TIC au service exclusif du développement national. Nous nous attelons à hisser le Sénégal au sommet de la société de l’information, et faire des sénégalais des acteurs primordiaux dans la mise en valeur de l'économie numérique.

En effet, je rends hommage à tous les acteurs des TIC au Sénégal et dans le monde. Mais aussi, je félicite toutes les entreprises qui s'activent pour la bonne réussite de la mise en œuvre de l'économie numérique. Je vœux nommer les incubateurs, les instituts de formations TIC, et les entreprises qui ont compris que la voie du salut est dans l'usage des TIC.


Nous avons comme sacerdoce de rendre concret et réaliste cette vision par des réflexions et débats d'idées. Pour ce faire nous comptons diffuser un essai destiné à tous ceux qui ont pour tâche d'évoluer, de s'approprier et/ou d’intégrer les Tic dans leur politiques de développements durables. Il sera basé sur l'expérience que nous avons acquise, des recherches très pétulantes que nous avons effectuées dans le cadre de nos études , dans l'exercice notre métier de consultant en TIC, des séances de formations que nous avons eu à animer, les consultations répétées, de très nombreuses projets sur les quels nous avons eu a participé, et dans la lecture assidue de quelques bons ouvrages.


Notre objectif dans l'élaboration de cet essai ''COMPRENDRE POUR SERVIR À L’èRE DU NUMéRIQUE'' est de pousser à la réflexion au tour de l’écosystème des TIC en Afrique et au Sénégal en particulier afin de conscientiser les masses, les entrepreneurs, les pouvoirs publics et privés sur les opportunités du secteur dans les publiques de développement durables.


Car il s’avère que « L’un des principaux objectifs de cette réflexion est d’étudier de quelle manière la technologie peut venir au secours du développement des usages et la création d'emplois durables. Nous somme persuadé que les TIC peuvent être mis au service des compétences de base que sont la lecture et l’écriture. Puis, dans un chapitre extrêmement novateur, ils proposent une vision élargie de l’alphabétisation qui englobe la capacité de comprendre, d’analyser, d’évaluer, de communiquer et d’utiliser l’information pour résoudre des problèmes et créer de nouvelles connaissances afin de minimiser les coûts et maximiser les profits.


Par exemple pour Lutter contre l’illettrisme et l'accès aux nouvelles technologies, en Hainaut Occidental les décideurs ont multiplié des machines à écran, tant au domicile que dans les lieux publics ou professionnels, modifiant les schémas classiques tant au niveau de la lecture que de l’écriture pour que les personnes illettrées puissent accéder aux TIC au quotidien et se familiariser avec les outils innovants.

Ce qui fait de plus en plus, l’usager devient un ‘opérateur direct’ et ne peut plus avoir recours à un intermédiaire pour se procurer un ticket de transport, des photos d’identité, des renseignements, effectuer une inscription, une opération bancaire, ou un encodage de données dans un cadre professionnel.


Partant de cet exemple alléchant, nous avons formé plus de 430 jeunes en 2013 dans les métiers innovant des TIC (bureautique, maintenance et réseau informatique, infographie, vidéo-graphie, développement web et développement des applications mobiles) sans pour autant oublier des communications que nous avons faites pour booster l'usage des TIC comme valeur ajoutée dans les politiques de développements durables.

Mais pour réussir une telle prouesse il faut une bonne politique de formation et d’alphabétisation des peuples sur l'usage des TICS. Cependant Il existe des pays ont des besoins beaucoup plus criards comme l' accès aux services sociaux de bases. Mais l’implantation des technologies de l’information et des communications dans les pays en voie de développement est le seul moyen pour accomplir la mission d'atteinte des OMD d'ici 2016.


Nous savons aussi qu'il existe au Sénégal des entreprises qui ont compris l'importance des TIC dans le développement participative. Et parmi ses dernières je vais citer le grand pas que vient de faire l'Agence Nationale de la Statistique et de la Démographie ANSD à travers le grand Recensement général de la population et de l'habitat, de l'agriculture et de l'élevage. Le projet auquel le Sénégal a économisé 5 milliard fr CFA en utilisant 20 200 ordinateurs de poche (PDA), prêtés par l’Institut Brésilien de Géographie et Cartographie (IBGE). Nous y reviendrons amplement avec notre prochain ouvrage.

Dans le domaine du développement, il existe des ONG comme le RAES qui ont compris que le développement ne peut se faire aujourd'hui sans associer les Technologie de l'information et de la communication. C'est la raison pour la quelle le RAES a combiné technologies mobiles et un système de partenariat innovant pour lutter contre la mortalité maternelle et infantile en lançant le projet DJOBI « Une application mobile pour contribuer à lutter contre la mortalité maternelle et infantile à travers les mutuelles de santé» en s'appuie sur des structures essentielles pour un accès équitable à des soins maternels et infantiles de qualité.

En ce sens, nous allons accompagner l'ONG Concept dans l’exécution de PAGICTIC « Programme d’appui aux Gouvernances, aux initiatives Citoyennes par les Technologies de l’Information et de la Communication » par la création 12 sites internet pour 12 collectivités locales et communes urbaines avec la mise en place d'un Système électronique de Suivi-Evaluation Participatif de Politiques Publiques Locales.

Pour finir ce message, je dirais « La fracture numérique n’est rien d’autre que le reflet de la fracture sociale dans le monde numérique. S’il est vrai que l’usage des TIC pour le développement humain favorise la réduction de la fracture sociale pour autant de nombreux obstacles sont néanmoins à surmonter.

Offrir un accès aux technologies n’est pas suffisant pour que les personnes qui en bénéficient puissent profiter des avantages du développement humain ; l’éducation, et plus particulièrement l’alphabétisation numérique et informationnelle, jouent un rôle essentiel dans le processus. Une infrastructure de télécommunications, un équipement informatique et des programmes sont des conditions préalables et prévisibles.

Cependant, les vrais piliers des sociétés de l'information au service du développement humain (sociétés des savoirs partagés) sont l'éducation, l'éthique et la participation, articulées dans un processus systémique. Tant que les personnes qui prennent des décisions en matière de politiques publiques ou de projets de TIC pour le développement ne seront pas préparées pour comprendre ces évidences et privilégieront une vision purement technologique, nous souffrirons de la fracture la plus dangereuse en termes d'effets : la fracture paradigmatique. De plus en plus de personnes utilisent internet et d’autres technologies de l’information et de la communication (TIC).

Mais, Si les inégalités d’accès à ces technologies se lissent, de nouvelles disparités surgissent néanmoins. Elles concernent l’utilisation des TIC, créant ainsi une sorte de fracture numérique ‘au second degré’. C’est bien l’usage des TIC qui est au cœur de cette recherche, c’est-à-dire non seulement des pratiques d’utilisateurs mais aussi des comportements, des attentes et des représentations.

L’analyse approfondie de récits d’utilisateurs met en évidence la différenciation des usages des TIC. Cette dernière reflète la diversité des trajectoires, des motivations, des contextes et des finalités de ces usages. En termes d’intégration sociale, les TIC présentent des opportunités et des risques, qui rendent compte d’une forme de ‘vulnérabilité sociale.


Malick FAYE
Informaticien & Chef de Projet Multimédia

Manager de m6informatique
Site: www.m6informatique.com
Mail: m6informatique@m6informatique.com
“Be creative, to innovate, is my philosophy daily ”

Information Contact

Parcelles Assainies Unité 8
Villa N°399
Dakar, sénégal
BP:26182 DAKAR
Tél: (+221)338 35 45 27 / 77577 84 16
m6informatique@m6informatique.com

Dernieres réalisations

SEPOL. Systéme Electronique de Suivi-Evaluation Participatif des Politiques Publiques Locales

Lutte contre la fracture Numerique
Formation en informatique de 300 jeunes et groupes de jeunes de la CAPA de Dakar dans des activités génératrices de revenus